Les conseils de jardinage de René pour octobre-novembre

samedi 22 octobre 2016
popularité : 24%

Tout d’abord une rectification dans le dernier article concernant le bouturage j’ai nommé le lilas des Indes « astroméria », il s’agit bien entendu du lagerstroémias qui produit une floraison magnifique au-dessous de la Loire mais qui peine à fleurir chez nous sauf à l’abri d’une véranda.

Pour revenir au jardinage, les deux activités principales consistent pour l’essentiel à la récolte des fruits et légumes au verger et au potager et à la préparation de la saison prochaine.
En ce qui concerne les semis et plantations,l’activité est des plus réduite.

Je dois refaire ma plantation de fraisiers (plus de 4 années d’âge ), pour cela plutôt que de refaire immédiatement ma nouvelle planche à partir des stolons émanant des plants en place, je vais les transplanter dans la serre afin qu’ils soient à l’abri pendant l’hiver en vue d’une mise en place définitive en mars prochain.

Je veille également à ce que la moitié de la plantation soit constituée de fraisiers non remontants (garriguette) et l’autre moitié de remontants (charlotte ) produisant des fruits durant le printemps et l’été.

Devant également refaire ma planche d’artichauts,j’ai le choix de le faire maintenant ou au printemps prochain,c’est en définitive cette deuxième option que je retiens, l’expérience montrant que les jeunes plants souffrent souvent d’un excès d’humidité pendant l’hiver.
L’intérêt des cultures de fraisiers et artichauts est qu’une fois en place on est tranquille pour plusieurs années.

Préparer la saison prochaine,c’est épandre compost ,algues d’épave, fumures ou pailles sur les parties du potagers libérées et au pied de certains fruitiers ( groseilliers, cassis, framboisiers, plaqueminiers …..), les insectes détritivores ,lombrics,micro-organismes .. ..se chargeront pendant tout l’hiver de transformer cette matière organique en éléments assimilables par les plantes.

Il est beaucoup question du jardin au naturel ces temps ci :il s’agit bien sûr de supprimer toute utilisation de pesticides,ce que je fais depuis 25 ans environ y compris les traitements d’hiver des fruitiers par du sulfate de cuivre.

Je constate que les choses se sont même améliorées ,reste deux secteurs où l’utilisation du cuivre et du souffre est utile, à savoir le mildiou et l’oïdium.

J’aime aussi l’idée de laisser un certain nombre de plantes utiles proliférer dans le potager de manière « sauvage » c’est le cas de la mâche (doucette ),la roquette (diplotaxi muralis ),le cresson de jardin, le pourpier doré riche en oligo-éléments, la coriandre...Autant de plantes qui se sèment spontanément et faciles à éliminer si elles prolifèrent de trop...


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728291
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Formation BAFA-BAFD


Brèves

18 novembre 2019 - Tricot:Bonnets et écharpes au profit des enfants malades

Josée Roussel dispense des cours tricots aux adhérentes, le premier et le troisième jeudi du mois, (...)

9 octobre 2019 - Un régal de potager

Le jardin partagé de Kéranguéné a servi samedi, à 10 h 30, de cadre à la conteuse professionnelle (...)